vendredi 20 mai 2016

BON PLAN : La quinzaine de Paname par Lafourchette





Hello mes kitchnchicos !

Je partage avec toi, oui toi devant ton écran, en ce vendredi, un bon plan juste avant le week-end ! A priori, si tu lis ces quelques lignes, tu aimes la gastronomie et les restaurants. Tu connais forcément le site de réservation Lafourchette, qui te permet de résoudre des soustractions plutôt que des additions une fois la note délivrée par le serveur ? 







Alors bonne nouvelle, le site propose pendant quinze jours, une opération spéciale : 500 restaurants ont été rigoureusement sélectionnés dans toute l'Ile de France afin que les gourmands puissent bénéficier d'une (très) belle réduction, jusqu'à - 50 %.

Voici le lien pour en bénéficier : LaFourchette - Quinzaine de Paname

Pour l'occasion, c'est Norbert Tarayre qui est le parrain de l'évènement. Son restaurant, le Saperlipopette, un bistrot français et chic, fait bien sûr partie de l'opération. Sa serveuse est très sympa et ses petits fours, à tomber ! Cela m'a donné envie d'aller tester cette adresse située à Puteaux !

Et parmi les recommandations de Kitchnchic, un coucou à nos copains du Bistrot Blanc Bec, Bistrot du Ier qui font aussi partie de la sélection LaFourchette.

C'est jusqu'au 29 mai alors faites vite !
Allez un bon week-end et KISS à tous !



Le Saperlipopette
24 rue Mars et Roty 92800 Puteaux

Facebook Saperlopopette
 





mardi 17 mai 2016


SNEAT : L'application qui va faire vibrer tes papilles !




Il y a quelques semaines, j'avais découvert une appli (food of course) et gratuite : sneat. (abréviation de "sneack" se faufiler et "est", manger).
Le principe : Un jour, tu as envie de te faire un super restau dont tout le monde parle ? Tu n'as bien sûr pas pensé à réserver ta table à l'avance ? Et bien Alix O'Byrne, qui a eu cette très bonne idée, nous parle de son concept (que l'on adore) 



1) Parlez nous en quelques mots de votre parcours ?
Après une école de communication et un master en école de commerce, j’ai travaillé en agence conseil puis dans le digital pendant quelques années. J’ai tout quitté en juin dernier pour me consacrer à 100% à sneat, un projet que j’avais muri depuis quelques mois et qui est né de mon goût pour les restos et de ma formation en digital.
2) Comment vous est venu l'idée de cette application ? Quel en est le concept ?
La réservation de restaurants est devenue compliquée à Paris, leurs salles sont de plus en plus petites et pleines plusieurs semaines à l’avance. On a perdu toute spontanéité dans la réservation car tout le monde s’arrache les mêmes tables. Parallèlement à cela, les restaurants subissent de plus en plus d’annulations de dernière minute et de no-shows. Ils se retrouvent quelques heures avant le service avec des tables vides qu’ils ont du mal à redonner.
L’idée était de proposer un service qui puisse réconcilier ces restaurants et les utilisateurs qui y rêvent d’aller, sans avoir à réserver des semaines à l’avance.
3) Qu'est ce qui est vraiment chic dans votre appli ?
Aller diner au Septime ce soir en ayant réservé cet après-midi, c’est chic non?
4) Qui seront les prochains partenaires?
Des tables gastronomiques, des restaurants branchés, des adresses festives… L’objectif va être de développer l’offre en la catégorisant, pour avoir toujours des adresses à proposer, quelle que soit l’envie du moment
5) Quelle est votre adresse favorite du moment ?
Elmer, dans le 3ème. Leur salle est très belle, ouverte sur leur cuisine, les assiettes sont superbement travaillées et j’aime beaucoup l’équipe.
6) Pourquoi les kitchnchicos doivent utiliser votre appli ?
S’ils aiment les bonnes tables sans avoir à se battre pour les réserver, l’appli est faite pour eux!
Alors à vos claviers et KISS émoticône wink

lundi 18 janvier 2016

Nouvelle adresse confidentielle : Le chef Martial ouvre son atelier dans le 11ème à Paris !












Salut les kitchnchicos ! 

Je voulais vous parler d’une adresse qui vient d’ouvrir en plein cœur du 11ème arrondissement parisien : Ca vous dit qu’un chef au col bleu blanc rouge cuisine pour vous, ou avec vous ? Dans un lieu chic mais pas prout-prout ? Pour un apéro, un anniv ou dans le cadre du boulot ? Et bien c’est possible ! En prime, le chef nous propose une petite surprise !


Un des meilleurs ouvriers de France (oui, de ceux qui ont participé à un concours très select pour obtenir le titre), Chef Martial, a ouvert tout récemment une adresse confidentielle mais tout à fait abordable. Salle à manger privative, table d’hôte ou encore atelier de cuisine, c’est l’idée gourmande et chic du chef, qu’il propose désormais avec sa charmante compagne, Sylvie. D’un côté, une cuisine ouverte, avec la possibilité d’assister à des cours en savourant un cocktail le petit doigt en l’air. De l’autre, un salon comme à la maison, dans lequel vous pouvez déguster à table les mets du chef (un grand même), le tout joliment décoré par Madame, qui connaît parfaitement les bonnes manières et qui a très bon goût. Sylvie a d’ailleurs fait appel à des artisans pour la plupart des éléments du décor et de l’art de la table. 



Ici, toutes les idées sont permises, c’est le lieu qui s’adapte à vos envies : anniversaire, diner entre amis, déjeuner d’affaires, etc. Quelle belle idée et quel super concept non ? 



 Pour les courageux, voici le détail de la recette en vidéo !


Gaufres salées, crème, saumon et Gravlax 

• 1 Préparez les ingrédients suivants : 

A) Gaufres salées (8 à 10 belles gaufre) 

- 200 gr de farine 
- 50 gr de flocons de purée déshydratée
- 200 gr d’eau
- 200 gr de lait 
- 125 gr de beurre 
- 20 gr de levure (vous en trouverez à la boulangerie) 
- 4 œufs 
- Le zeste d’un citron rappé 
- 20 gr de sucre 
- 3 gr de sel 

B) Saumon mariné 

- 300 gr de pavé de saumon sans peau 
- 200 gr de sel 
- 100 gr de sucre 
- Epices, piments (de votre choix) 

C) Sauce crémeuse

- 150 gr de fromage à tartiner 
- 150 gr de crème liquide entière 
- Sel/poivre 

D) Sauce Gravelax 

- 60 gr de moutarde forte 
- 80 gr de moutarde suédoise 
- 15 gr d’aneth 
- 20 gr de vinaigre de vin 
- 15 cl d’eau 
- 60 gr d’huile de tournesol 

• 2 Les étapes de réalisation A+B+C+D :

A) Préparation de la pâte à gaufres (1 heure avant cuisson) 

- Dans une casserole à feu moyen, faire tiédir le lait, l’eau, la levure et le beurre. 
- Ajouter délicatement hors du feu : la farine, les flocons de farines, le sel et le poivre, le zeste du citron et les jaunes des quatre œufs. Bien mélanger le tout. 
- Monter les blancs en neige 
- Incorporez à l’appareil préparé 
- Une fois l’appareil reposé (1heure), confectionner les gaufres dans un appareil dédié. 

B) Saumon mariné (préparer si possible la veille) 

- Dans un plat, placer le saumon dans un lit constitué avec le sel, le sucre, les épices et le piment. Ne pas hésiter à ajouter d’autres aromates. Bien recouvrir le poisson. Filmer le plat et le placer au réfrigérateur. 

C) Sauce crémeuse : 

- Dans un petit saladier, mélanger le fromage à tartiner, la crème liquide, le sel et le poivre. 

D) Sauce Gravelax : 

- Mélanger les deux moutardes, l’aneth, le vinaigre de vin, l’eau et l’huille de tournesol. 

Dressage : 

- Selon leur taille, couper les gaufres en rectangle 
- Ajouter une cuillère de crème (C)
- Ajouter une fine tranche de saumon 
- Parsemer de sauce gravelax (D) 

Bon appétit !

Pour plus d’infos : 

L’Atelier de Martial 
110 rue de la Folie Méricourt 
75011 Paris 

www.latelier-de-martial.com 
Facebook : latelierdemartial 
Tél : 01 82 07 02 31 

Je vous fais de gros kiss !


Retrouvez plus d'actualités
Sur le blog kitchnchic.blogspot.com 
Facebook.com/kitchnchic 
Instagram : Kitchnchic 
Twitter : Kitchnchic

mercredi 23 septembre 2015

Dans les coulisses du Bocuse d'or // Interview du chef de l'Elysée, Guillaume Gomez et les résultats !!

Hello les Kitchnchicos !

J'ai eu la grande chance de participer aujourd'hui, en direct des coulisses de la Maison de la Mutualité, à la finale de la sélection France du Bocuse d'or ! Bien sûr mon téléphone a fait des siennes (Grrrrr) mais j'ai vu du beau monde et des copains ! Une vraie gamine ! Impressionnant et croustillant !
Rien que pour vous, je reviens avec des images de grands chefs, le récit des prémices d'un concours culinaire ultra haut de gamme, une interview du boss des cuisines de l'Elysée (je l'ai vu, je n'allais pas ne pas vous ramener un petit cadeau ;)). J'ai donc interviewé Monsieur le Chef Guillaume Gomez (même effet que si je croisais Madonna, enfin en mec). Bref, beaucoup d'étoiles dans les yeux et dans ce chouette lieu. 

Histoire du Bocuse : Ce concours culinaire, comme son nom l'indique, c'est l'idée formidable du grand Chef, l'irremplaçable Paul Bocuse qui le crée en 1987. 






Les règles du jeu : Pour vous donner une idée, on peut comparer cette compétition de haut niveau, à une coupe du monde de football (ouais ça me fait mal de comparer à du foot, mais je n'ai pas mieux...). 
Dans chaque pays est organisée une sélection de candidats. Le meilleur d'entre eux décroche son billet pour l'étape européenne, cette année elle se déroulera à Budapest en Mai 2016, et l'édition mondiale, en 2017, aura lieu à Lyon lors du Sirha. 

Les candidats : A travers le globe, pas moins de 24 candidats vont mouiller non pas leurs maillots, mais leurs vestes de chefs, et c'est aussi excitant que de regarder une finale de la coupe du monde de foot, quand tu aimes le foot bien entendu.


Donc aujourd'hui, c'était la finale nationale, la sélection du candidat français parmi les huit en lice et je peux vous dire qu'Olive et Tom ont vraiment l'air de mauviettes à côté de ces pointures de la gastronomie ! Jérémy Cheminade, Florian Favario, Julien Guénée, Audrey Jacquier (la seule jeune femme, notre chouchoute !!), Laurent Lemal, François Moureaux, Matthieu Otto et David Tranchaud ont fait vibrer le drapeau bleu blanc rouge et ont envoyé du lourd ! Dans la surface de réparation, le jeu de jambes, enfin de mains, était loin d'être vilain ! (j'essaie de faire le commentateur sportif, ça marche ?) Le stress, le chrono qui accélère en fin d'épreuve,  les fans club dans les tribunes, la maitrise, les beaux dressages, les produits du terroir, les partenaires, tout était réuni pour nous faire crier et rêver ! (bon ok je me calme). 

En guise d'arbitres, les chefs membres du jury, trop classes avec leurs belles toques, ont passé deux jours à goûter, noter, repérer, choisir un de ces talents, déjà au firmament de son savoir-faire. Pour ne citer qu'eux : Amandine Chaignot, Bernard Leprince, Flora Mikula ou encore le lyonnais, Christian Têtedoie. Et cerise sur le gâteau, votre Jean Michel Larquet a réussi à dégoter en exclusivité, une interview d'un maitre en la matière : le chef exécutif de l'Elysée, Guillaume Gomez (j'ai cru que j'allais m'évanouir)  ! Alors comme sur ta console, presse le bouton play !



Pour finir, si tu veux découvrir les plus belles performances de ces candidats, qui ont dû travailler en cinq heures, le maquereau et le pigeon royal, va donc faire un tour sur le tout récent compte instagram du chef : https://instagram.com/guillaume_gomez_/



 
Et pour finir, le palmarès ! 
  • Laurant Lemal, chef 1 étoile à la Coopérative à Bélesta (Pyrénées Orientales) n'a eu aucun mal à grimper sur la première place du podium. Il ira donc briller on l'espère, lors de l'étape européenne
  • François Moureaux, chef de l'Azimut à Courchevel, accède à la seconde marche. 
  • Mathieu Otto, second à l'Auberge Saint Walfrid (Moselle) a quant à lui pris la troisième place
  • Petit clin d'oeil à Victor Voisin, meilleur commis, que nous félicitons bien sûr ! 
Tous les Kitchnchicos croisent les doigts pour la suite ! Que le meilleur gagne et nous fasse rêver ! 
Des "Bocuse" Kiss ;))  


mardi 1 septembre 2015

#MadeInTerroir : Les brunes comptent pas pour des prunes !


Salut les kitchnchicos !

On a compris, c'est la rentrée, il faut acheter le cahier à petits carreaux, la règle double décimètre, l'effaçeur bi-face bleu et blanc, l'agenda creeks (...) Bon stoooooop ! C'est la même tous les ans ! On change de disque ! (oui bonne chance à toi qui va intégrer la seconde B et toi, la maman, qui va apprendre à ton fils à utiliser correctement le tube de colle UHU)



Bonne nouvelle par ici, on ouvre une nouvelle rubrique : #MadeInTerroir ! Des produits confectionnés/élevés/pondus/pêchés/récoltés en France, dans les règles de l'art, éthiques donc chics, bref des coups de coeur. (Ouais je parle trop mais ça fait longtemps aussi)


Je me lance : dans la série #MadeInTerroir, je demande la prune AOPn ! Il parait que l'année 2015 est un très bon cru (il a fait tellement beau et chaud). Moi je les aime toutes, mais voici quelques arguments pour craquer pour ces belles brunes (et effacer les excès de cet été... et oui !!).


Pourquoi je les aime...

1) La prune AOPn tient son nom du label de l'Association d'Organisations de Producteurs nationale. Les agriculteurs protègent leur précieux travail (et en ce moment ils en ont bien besoin), sont attentifs à la biodiversité des variétés historiques, et améliorent la qualité de leurs vergers. On voit même apparaitre de nouvelles prunes. 




2) 62 000 tonnes sont produites par an ! 

3) Idéalement, on la trouve à partir de début juillet, jusqu'à la fin du mois d'octobre. (Après ce n'est plus la saison hein !!)

4) Parmi les variétés les plus répandues sur nos marchés on trouve : 

  • La Mirabelle : jaune or, à la peau fine et que l'on peut déguster en une bouchée !
  • La Reine Claude : avec sa couleur kaki, elle est juteuse et rappelle un peu le kiwi. 
  • La Primetime : plus ronde, ses parfums rappellent la cerise ou encore la figue blanche.
  • La Grenadine : Généreuse et bien fruitée, sa robe légèrement acide et son goût de bonbons me renvoient personnellement en enfance !
5) Chaque prune contient en moyenne 81,9 % d'eau, parfaite pour hydrater nos petits corps encore bronzés. 

6) Dans le monde, on dénombre 2000 variétés et la France est le 3ème producteur européen (ouais grooooos, cocoricooooo) 

7) C'est la copine de notre ligne : la prune aide l'organisme à éliminer les toxines et surtout, elle est bourrée de vitamines A, B, potassium, magnesium, etc. (et on en reste la pour les rimes) 

8) Elle est peu calorique : à peine 50 Kcal pour 100 grammes alors, pour le grignotage, allez-y gaiement. 


9) A l'achat, choisissez les souples, pas mollassonnes, lisses et placez les dans un sac en papier (celui du marchand de légumes) et à température ambiante. Le bac a légume au frais, ça marche aussi. (Elles détestent le plastique !!!)


10) Une info people/insolite : ma copine Demi Moore (oui l'actrice américaine) m'a confié la dernière fois que l'on a pris un café, qu'elle mixait deux prunes avec 120 g de steak haché et que c'était super bon. A tester donc ! 



J'espère que ça vous plaît, que vous reviendrez, interro écrite pour tout le monde la semaine prochaine ! (bah ouais c'est la rentrée !)



KISS & LOVE












dimanche 7 juin 2015

Photo de KITCH'n'CHIC.Hello les kitchnchicas et les kitchnchicos !
C'est bientôt les maillots mais surtout il fait bien chaud. Voici une recette facile, économique, et rafraichissante ! Et en achetant tes ingrédients aux marché, ta bourse te dira merci :
- 1 concombre
- 5 beaux champignons (de paris bien sur)
- Une 20 aine de Tomates grappe coupé en deux
- 2 melons
- 4 endives
- Quelques tranches de boeuf séché
- 1 belle mozzarella
- Huile d'olive/vinaigre/une cuillère de moutarde/sel/poivre

Pour la dispo, j'ai un peu tout couper et disposer joliement dans l'assiette. La viande de boeuf et le melon, ça marche très bien aussi mais tu fais comme tu souhaites. Je te souhaite un excellent week-end et si tu as envie de mettre un commentaire.
KISS
Photo de KITCH'n'CHIC.

samedi 23 mai 2015

Auto-promo : TV5 Monde / Epicerie Fine - Diffusion de mon documentaire tourné en Nouvelle-Calédonie : La crevette Obsiblue !

Hello à tous, un peu d'évasion et de gourmandise !! Diffusion à 21h, samedi 23 mai, sur TV5MONDE du documentaire que j'ai réalisé (oui toute seule comme une grande) en Nouvelle-Calédonie sur le thème d'un produit inédit : La crevette Obsiblue. Merci aux partenaires Aircalin et à Dominique Maury, sans oublier celui qui incarne la série documentaire, le Chef Guy Martin et l'équipe d' Injam Production. Pour vous donner un avant goût, quelques images ! KISS !

mardi 28 avril 2015

Recette fast and fingers-food : les champi'burgers !


Hello les Kitchnchicos ! 

(à lire avec l'accent anglais) Les beaux jours arrivent et les burgers sont toujours dans l'air du temps. Alors pour changer un peu, je les ai réalisés en version "mini" et avec des "champi", au lieu d'utiliser du pain. Un brun plus légers, faciles à réaliser, ces petits plaisirs salés seront parfaits pour tes cocktails et autres pique-niques (si c'est pas bien vendu ça...)


Recette pour 8 minis champi'burgers  


16 champignons de Paris de tailles identiques

  • 8 tomates cerise
  • 250 g de viande hachée
  • 4 tranches de fromage
  • 1 mini concombre
  • Ketchup
  • Sel & Poivre
  • Huile d’olive pour le chapeau des champignons
  • Graines de sésame noires

Pas à pas de la recette

  • Assaisonnez la viande hachée, formez de mini steaks hachés, réservez au frais.
  • Coupez le pied des champignons puis les passer sous un filet d’eau froide et les essuyer.
  • Épluchez le concombre en pyjama et coupez-le en fines tranches.
  • Coupez les tomates cerise en deux.
  • Coupez les tranches de fromage en quatre
  • Faites cuire vos steaks hachés 3 minutes de chaque coté, avec une tranche de fromage.
  • Composez vos burgers avec les mini steak haché, une pointe de ketchup, 1 tranche de concombre,
  • une ½ tomate cerise.
  • Utilisez vos ellipses de champignons à la place du traditionnel pain.
  • Badigeonnez les ellipses d'huile d'olive (à l'aide d'un pinceau) et parsemez de graines de sésame.

Si tu passes plus de 15 minutes en cuisine pour les faire, je suis la Reine d'Angleterre !

A tes fourneaux, kiss, food & love !